Eddie Redmayne – Nerds et au-delà


Dans les sphères de nerd, Eddie Redmayne est peut-être le plus connu pour avoir incarné l’adorablement maladroit Poufsouffle, Newt Scamander. Redmayne a pris sa baguette dans le rôle principal lors du premier film de la série, bêtes fantastiques et où les trouver (un spin-off du Harry Potter franchise) en 2016. Il a continué son rôle lors du deuxième film (Bêtes fantastiques: crimes de Grindelwald) et se poursuivra avec un peu de chance tout au long des trois prochains films prévus de la série.

Cependant, au-delà de l’adorable Newt, Redmayne a dépeint d’innombrables autres personnages qui couvrent plusieurs genres, affichant sa nature vraiment polyvalente en tant qu’acteur. À ce titre, nous souhaitons vous présenter quelques autres personnages de son catalogue.

La théorie de tout (2014)

Image gracieuseté d’Universal Pictures International

La performance exceptionnelle de Redmayne en tant que physicien théorique infâme Stephen Hawking dans La théorie de tout est l’un de ses rôles les plus populaires à ce jour. Le portrait d’une beauté déchirante de Redmayne de la descente de Hawking dans les affres de la SLA et des défis qui l’accompagnent dans le drame biographique romantique lui a valu de nombreux prix prestigieux en 2015, dont un BAFTA, un Oscar, un Golden Globe et un Screen Actors Guild Award. Bien que le film explore en profondeur les effets de la SLA sur la vie de Hawking, il ne néglige jamais le travail de sa vie et les progrès qu’il a réalisés en physique théorique. Stephen Hawking lui-même aurait pleuré en regardant le film. Redmayne s’est vraiment surpassé dans cette pièce, gagnant des éloges et une influence professionnelle dans ce film vraiment merveilleux.

Les misérables (2012)

Image gracieuseté d’Universal Pictures

Les misérables, une adaptation musicale historique du livre du même nom de Victor Hugo, était un rage succès en 2012, gagnant près de 442 millions de dollars au box-office. Avec une distribution remplie de stars comprenant Hugh Jackman (Valjean), Anne Hathaway (Fantine), Russell Crowe (Javert), Amanda Seyfried (Cosette), Helena Bonham Carter (Madame Thénardier), et plus encore, Redmayne était l’une des nombreuses personnes talentueuses dont les performances ont fait de cette production une pièce si remarquable. Le portrait par Redmayne de Marius Pontmercy, un homme qui tombe amoureux de la fille adoptive de Jean Valjean, Cosette, et se retrouve par la suite impliqué dans une petite révolution, était vraiment incroyable, sans doute influencé par son expérience du théâtre. Les prouesses musicales de Redmayne se sont démarquées tout autant que son jeu d’acteur avec de multiples performances remplies d’émotions telles que « Entendez-vous les gens chanter? » (l’un de mes favoris personnels), «Un jour de plus» et «Chaises vides à des tables vides». La performance phénoménale de Redmayne dans Les misérables peut certainement être considéré comme l’un de ses rôles «d’évasion» qui l’a catapulté sous les projecteurs du grand public, car sa popularité n’a augmenté que de façon exponentielle depuis sa sortie en 2012.

Mort noire (2010)

Image fournie par Egoli Tossell Film, HanWay Films, Zephyr Films et Ecosse Films.

Mort noire voit Redmayne jouer un autre rôle historique. Cette fois dans le rôle d’un moine, Osmund, qui quitte son monastère avec un groupe d’hommes envoyés par un évêque pour enquêter sur un village qui n’a pas encore succombé à la peste. Ils croient que la raison en est l’œuvre surnaturelle d’un nécromancien. Redmayne est excellent dans sa représentation de l’innocence aux yeux écarquillés d’Osmund alors qu’il doit faire face aux réalités du monde pendant la peste noire. Il a également une grande chimie avec Sean Bean et Carice van Houten (oui, ce film a Le Trône de Fer vibes) dont les personnages, respectivement Ulric et Langiva, entretiennent une relation tumultueuse avec Osmund. Au fur et à mesure que l’histoire se déroule, vous commencez à vous demander si ce que vous voyez, grâce au point de vue d’Osmund, est réel alors que Redmayne dépeint une profondeur incroyable de chagrin alors qu’Osmund pleure sa vie antérieure et lutte avec sa foi. Cependant, soyez averti, car ce film est plutôt horrible, donc ce n’est pas un film pour les timides.

Les aéronautes (2019)

Image courtoisie d’Amazon Studios

Les aéronautes voit Redmayne réuni avec Felicity Jones, avec qui il a joué aux côtés de La théorie de tout, dans un drame du 19ème siècle vaguement basé sur une histoire vraie. James Glaisher (Redmayne) est un météorologue qui souhaite monter en montgolfière pour étudier le temps et l’atmosphère. Il est accompagné d’Amelia Wren (Jones), la remplaçante fictive de l’aéronaute Henry Coxwell, qui veut battre le record du vol le plus élevé enregistré. Redmayne incarne l’érudit aux lignes droites qui est tempéré par le courage et la vivacité d’Amelia. Jones et Redmayne ont une excellente chimie et cela donne vraiment vie à l’amitié de leurs personnages. Alors que je pensais que c’était peut-être un film apprivoisé sur un voyage en montgolfière, le film plonge dans les histoires et les motifs qui ont conduit le couple à entreprendre leur voyage fatidique. Cela comprend également plusieurs moments qui m’ont effrayé la vie, même si je n’ai pas peur des hauteurs!

Ma semaine avec Marilyn (2011)

Image avec l’aimable autorisation de The Weinstein Company

Ma semaine avec Marilyn est basé sur l’histoire vraie de Colin Clark (Redmayne) alors qu’il poursuit avec détermination une carrière dans la production cinématographique. Il parvient à décrocher un emploi sur la production de Laurence Olivier de Le prince et la showgirl, avec Marilyn Monroe. Une fois que le mari de Marilyn est revenu aux États-Unis, Colin et Marilyn passent une semaine ensemble à explorer la campagne britannique et forment un lien alors que Colin apprend à connaître la femme derrière le célèbre nom. Redmayne dépeint parfaitement la naïveté de Colin et le conflit qu’il vit alors qu’il est déchiré entre ce que les autres lui disent que sa relation avec l’actrice devrait être et ce qu’il veut pour lui-même. Une fois de plus, Redmayne parvient à briller parmi un casting de stars comprenant Michelle Williams, Kenneth Branagh, Judi Dench, Emma Watson et Dominic Cooper.

Tess des D’Urbervilles (2008)

Image gracieuseté de la BBC

Redmayne apparaît également dans la mini-série télévisée Tess des D’Urbervilles. La série raconte l’histoire solennelle de Tess Durbeyfield (Gemma Arterton) alors qu’elle rencontre tragédie après tragédie, basée sur le roman classique de Thomas Hardy. Redmayne joue le rôle de l’amoureux de Tess, Angel Clare. Angel est le fils d’un révérend qui rencontre Tess d’abord lors d’un bal en mai et plus tard alors qu’ils travaillent tous les deux dans une ferme laitière. Redmayne joue encore une fois parfaitement le fringant gentleman anglais. Il parvient d’une manière ou d’une autre à vous faire ressentir de la sympathie envers le point de vue d’Angel alors même qu’il contribue aux malheurs de Tess et vous donne envie de maudire son hypocrisie.

La carrière de Redmayne a certainement été diversifiée, avec ses débuts au théâtre, son dynamisme dans le mannequinat et son succès indéniable à l’écran. Son charisme et sa personnalité nous font sans effort tomber amoureux de ses personnages. Ses performances passées ne nous ont fait que nous aimer davantage pour l’adorable Newt Scamander et nous avons hâte de voir ce qu’il fera ensuite.

Nous n’avons réussi à aborder que quelques-uns de nos projets préférés, alors assurez-vous de vous rendre sur la page IMDb de Redmayne pour parcourir sa filmographie complète.





Découvrez notre classement

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire