Un agent de santé mentale local publiera EP


Après un été de publication de vidéoclips sur YouTube, certains avec ses enfants Simon et Charlotte, résidant d’Oshawa et Daniel Raymond, sortira son premier EP, Soft, cet automne. (Photo de Chris Jones)

Par Chris Jones / L’Oshawa Express

Un résident d’Oshawa est sur le point de sortir son premier EP cet automne après avoir retrouvé son amour de la musique sur YouTube.

Daniel Raymond, un professionnel de la santé mentale local, a publié un certain nombre de chansons au cours des derniers mois sur sa chaîne YouTube éponyme. Depuis, il a redécouvert une passion qu’il avait longtemps cru perdue et a commencé à travailler sur son premier EP, le tout dans la cinquantaine.

Il dit qu’il y avait quatre choses qui l’ont inspiré à se remettre à la musique, à commencer par la mort du leader de Tragically Hip, Gord Downie.

«J’avais l’habitude de jouer de la musique sur la scène musicale d’Oshawa, j’étais dans un groupe qui s’appelait Mitchell’s Corner qui était auparavant Easy Access… au début des années 90», explique-t-il.

Cependant, il a finalement évolué et la musique a cessé d’être une priorité quand il a commencé à travailler et que la vie l’a gêné.

Cependant, lorsque Downie est décédé en 2017, quelque chose a changé chez Raymond.

«J’ai été très ému par le fait que lorsqu’il a su qu’il mourait, il a su que la musique était ce qu’il voulait faire. Cela m’a mis en phase avec le fait que la vie est courte », dit-il, ajoutant que la mort de Downie a planté la graine lui disant qu’il voulait jouer à nouveau.

Il se souvient ensuite qu’il a commencé à jouer avec des amis qu’il a en ville qu’il connaît depuis longtemps et avec lesquels il entretient des liens spéciaux.

«Alors, quand ma femme a eu 40 ans, j’ai organisé une fête surprise pour elle au Berry Hill Café… et je me suis dit:« Oh, peut-être devrions-nous jouer de la musique », dit-il.

Il a ensuite joué un set avec son ami Mike Minnie, et il a adoré.

«C’était tellement agréable de jouer à nouveau de la musique», dit-il, ajoutant qu’ils s’appelaient Folksy et Raymond.

C’était il y a deux ans, et après leur représentation à l’anniversaire de sa femme, ils ont commencé à se produire localement.

Ils réserveraient ensuite un spectacle local deux ou trois fois par an et donneraient tous les profits à Feed the Need à Durham.

Cependant, il avait parfois besoin de se rappeler pourquoi il jouait, parce que «qui veut voir deux blancs de 50 ans jouer leurs chansons?»

«C’est si facile de se dissiper en disant que c’est une chose hors de propos, stupide et indulgente», dit-il. «Mais le joindre à une collecte de fonds… m’a donné plus de motivation pour le faire. Cela ne me semblait pas si idiot et indulgent. « 

Cependant, lorsque COVID-19 a frappé, Raymond dit qu’il avait prévu une émission en mai, mais qu’il a été contraint d’annuler.

«J’ai tellement hâte de les faire. Je manquais de peu de faire de la musique, alors j’ai commencé à faire ces vidéos juste pour rester occupé », dit-il. «Jouer de la musique et faire ça faisait partie de ce que je faisais tous les jours, et ça me manquait.»

Il a donc réalisé sa première vidéo, intitulée «Quarantine Sessions # 1: small song».

«J’ai aimé, puis j’ai dit que je voulais impliquer mes enfants [Charlotte and Simon] dedans, parce que je l’enregistre », dit-il, ajoutant qu’il impliquerait normalement aussi sa femme, mais elle a perdu l’ouïe d’une oreille, ce qui lui a rendu plus difficile de jouer.

Dans les vidéos, il intègre des messages demandant aux gens de faire un don à Feed the Need ou aux travailleurs de la santé. Son intention est de perpétuer l’esprit de ses performances live avant le COVID-19.

«Ce n’est pas seulement pour mon ego… c’est aussi pour rappeler aux gens comment nous pouvons donner et comment nous pouvons aider», dit-il.

Il dit que son travail d’enseignant au Durham College aide également, car il dispose maintenant de programmes pour l’aider à monter des vidéos.

Raymond dit que lorsqu’ils ont joué leurs premiers spectacles, il a joué de la musique des années 90, soulignant à quel point il était inspiré par Downie.

«Mon cœur musical était dans cette scène musicale canadienne des années 90», dit-il, ajoutant qu’il aime la musique lyrique folklorique, comme Bob Dylan.

L’EP de Raymond, «Soft», se composera de six titres, et il dit qu’ils sont actuellement en cours de mixage, et il pense qu’il sortira à la fin de l’automne.

Il dit qu’il y aura un nombre limité de copies papier, car il note que de nombreuses personnes sont passées au numérique, il le proposera donc également sur Spotify.

Raymond prévoit de continuer sa chaîne YouTube et dit que cela a été une belle évasion pour lui.

Ses vidéos sont disponibles sur https://www.youtube.com/channel/UCLqzyRq-ZtL0A4352jTsNvw.





Découvrez notre classement

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire